Culpabilité et réparation dans le processus de deuil

Culpabilité consciente ou inconsciente

La perte d’un proche peut susciter chez l’endeuillé d’intenses sentiments de culpabilité à l’égard de la personne disparue.

La culpabilité peut rester inconsciente. Dans ce cas, elle se manifeste par des sentiments de colère, par une irritation et une nervosité qui peuvent apparaître lors de différents  phases du deuil. Il arrive aussi que le processus de deuil soit accompagné d’une rage intense envers la personne décédée. Ces manifestations sont liées à la culpabilité inconsciente provoquée par l’ambivalence qui existait dans la relation.

Le sentiment de culpabilité apparaît plus particulièrement, chez les personnes qui réprimaient fortement le conflit et l’ambivalence à l’égard de la personne décédée. Plus la relation à la personne disparue était ambivalente, plus il y avait d’agressivité et de conflit non exprimés, et plus la culpabilité envers la personne disparue est importante.

Lorsque la culpabilité inconsciente demeure massive elle peut provoquer une dépression.

La réparation

Lorsque la culpabilité est consciente, elle est associée aux remords et aux regrets. Le sentiment de culpabilité génère le mouvement de réparation qui passe par des actions compensatrices. L’endeuillé tente de rattraper les occasions ratées durant la vie du défunt pour lui témoigner de l’amour. Il ressent le besoin de continuer les projets chers au défunt que celui-ci n’a pas pu mener à bien.

Les souhaits de continuer les projets du défunt, de rattraper les manquements du passé, de réparer des comportements agressifs ou des négligences constituent un travail de réparation. La relation à la personne disparue se poursuit à travers ce travail de réparation.  Il se passe dans le dialogue intérieur avec le disparu, à travers les pensées par lesquels la personne endeuillée exprime le regret de ne pas avoir montré suffisamment son amour.  Il se manifeste aussi par les gestes symboliques qui sont des tentatives de rattraper les occasions de faire plaisir au disparu.  La réparation est centrale dans le processus de deuil. Elle permet d’atténuer la douleur.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas à contacter Maria Hejnar – Psychologue Paris 7

Mise à jour le 27 juin 2019

Call Now Button