Sevrage cannabis

Pour se libérer du cannabis

Sevrage cannabis L’arrêt de la consommation chez un consommateur régulier peut entraîner un syndrome de sevrage cannabique. Les différents symptômes résultent du manque lié à la dépendance au cannabis. La dépendance au cannabis est principalement de nature psychologique, et l’arrêt du cannabis provoque un état d’anxiété qui se manifeste au niveau aussi bien psychique, émotionnel que physique.

Chez une personne qui consomme du cannabis quotidiennement depuis plusieurs mois ou plusieurs années, l’arrêt de la consommation peut entrainer différents symptômes.

Les symptômes de sevrage sont de nature :

PHYSIQUE

L’arrêt de la consommation chez un consommateur régulier provoque des céphalées, des nausées, des tremblements, des sueurs froides, une transpiration excessive, des troubles du sommeil et une baisse de l’appétit.

PSYCHIQUE

La personne en sevrage cannabique souffre d’un sentiment de mal-être, ressent une nervosité, de l’agressivité, de l’hyperactivité. Elle est irritable, agitée et fatiguée. Elle présente des difficultés de concentration et une réduction de la capacité à mobiliser la mémoire. Outre les difficultés à s’endormir et les réveils nocturnes, le sommeil peut être perturbé par des cauchemars épuisants.

Les symptômes du sevrage au cannabis symptômes peuvent durer en moyenne entre 1 et 4 semaines après l’arrêt de la consommation. Chez certains sujets les symptômes anxieux peuvent perdurer sur une plus longue durée. C’est le cas notamment chez les personnes souffrant de l’anxiété avant même le début de la consommation. En effet, l’anxiété figure parmi les raisons qui amènent à consommer du cannabis.

L’intensité des symptômes varie d’une personne à l’autre. Plus l’usage était régulier, plus il y a de difficulté lors du sevrage. Lorsque la fragilité psychique (difficulté à gérer ses émotions, anxiété, dépressivité) a précipité la personne dans la consommation, le cannabis remplit une fonction anxiolytique. Il permet de se détendre, s’évader, de fuir la difficulté à vivre. Un joint apaise, aide à étouffer l’émotion qui est difficile à supporter. Le consommateur se cache derrière un écran de fumée qui le sépare de la réalité et offre une bulle protectrice.

Un psychothérapeute spécialisé en addictologie peut aider à comprendre l’origine de la dépendance. Il peut soutenir le consommateur dans la démarche d’arrêt de la consommation et au-delà, il peut l’aider à trouver un équilibre psychique sans recourir aux produits. Il travaille en collaboration avec d’autres professionnels. Parfois la prise en charge de la dépendance au cannabis doit être pluridisciplinaire (médecins, addictologues, psychiatres, travailleurs sociaux).

Si vous souhaitez faire le point sur votre consommation, bénéficier d’un soutien ponctuel pour le sevrage du cannabis ou d’une psychothérapie, n’hésitez pas à nous contacter.

Call Now Button