Psychothérapie de l’anxiété

L’anxiété – qu’est-ce que c’est ?

Quels sont les symptômes de l’anxiété ?

Comment soigner l’anxiété ?

Comment une psychothérapie peut soigner l’anxiété?

L’anxiété est une émotion désagréable. C’est un phénomène communément partagé par les humains voire même nécessaire car elle constitue un signal d’alarme devant le danger. Effectivement, si nous ne ressentons pas d’angoisse devant le feu, nous risquons de nous brûler. Si nous ne ressentons pas un peu d’anxiété avant les examens, nous ne pourrons pas nous mobiliser pour les préparer. Cette émotion est qualifiée de peur lorsqu’elle est provoquée par un danger réel. L’anxiété serait alors une peur sans objet.

C’est lorsque l’anxiété devient trop importante par rapport à la situation réelle, qu’elle devient un obstacle. Les sujets anxieux le deviennent souvent suite à des événements traumatiques ou suite à leur évolution dans un environnement insuffisamment sécurisant. C’est parce que l’environnement ne lui a pas permis d’acquérir le sentiment de sécurité intérieure que l’anxieux s’inquiète pour tout.

En effet, chez les personnes souffrant d’anxiété (troubles anxieux), une inquiétude excessive et un sentiment d’insécurité apparaissent régulièrement. Les pensées d’un anxieux sont tournées essentiellement vers des dangers potentiels et il redoute souvent des catastrophes possibles. Il se soucis des risques de la vie quotidienne pour ses proches ou pour lui-même. Il anticipe et analyse tous les risques pour pouvoir les contrôler. De nombreuses situations, parfois anodines et banales provoquent chez les anxieux une grande tension voire des épisodes d’anxiété aiguë. L’anxiété aiguë prend forme de bouffées d’angoisse ainsi qu’un sentiment de perte de contrôle. L’angoisse peut être liée à un objet ou à une situation précise, comme dans la phobie alors que dans le TAG, Trouble d’anxiété généralisée, elle est  indéfinissable et sans objet précis.

Comment faire face à l’anxiété ?

Quand est-il temps de demander de l’aide ?

Qu’est-ce que l’anxiété ? Le mot «anxieux » est utilisé dans le langage courant pour signifier que nous sommes nerveux à propos de quelque chose, comme un examen, un entretien d’embauche ou encore une présentation en publique. Mais l’anxiété n’est pas seulement une nervosité provoquée par un événement extérieur avec des causes évidentes. Or l’anxiété fait aussi référence à un sentiment d’inquiétude, de tension voire de crainte qui n’a pas de raison rationnelle.

Psychothérapie anxiété

Caravaggio, Ragazzo morso da un ramarro, Fondazione Roberto Longhi

Le terme « anxiété » se réfère à un sentiment d’inquiétude, de tension voire de terreur flottant, quasi permanent et persistant qui n’a pas de cause rationnelle et qui est présent en absence du danger réel.

Les symptômes anxieux ont leur origine dans les traumatismes, dans les privations émotionnelles et relationnelles de l’enfance. Ils peuvent également apparaître suite à un vécu traumatique (agression, menace de mort…). Ils forment alors un ensemble spécifique de symptômes appelé état de stress post-traumatique (ESPT).

Anxiété

Résultat d’un câblage physiologique défectueux ? Expression d’un conflit intrapsychique ?

Et s’il s’agissait de deux lectures différentes d’un même phénomène ?

Soigner l'anxiété par la psychothérapie
Soigner l'anxiété par la psychothérapie
Soigner l'anxiété avec la psychothérapie
L'anxiété, ce sentiment d’insécurité intérieure se construit dès l'enfance

Quelles sont les causes de l’anxiété excessive ?

Les causes des différentes formes d’anxiété ne sont pas systématiquement clairement connues. Elles sont différentes chez chaque patient et résultent d’une combinaisons de facteurs. Nous pouvons toutefois évoquer de très nombreuses études qui ont démontré le lien entre l’anxiété excessive et l’environnement dans lequel l’anxieux évolue et notamment l’environnement familial.

Les enfants ayant grandi dans un environnement instable, avec les parents eux-même anxieux ou dépressifs développent les troubles anxieux qui persistent à l’âge adulte. Toute forme de défaillance du système protecteur familial provoque chez l’enfant une anxiété accrue. Par exemple, les enfants qui ont été témoins de violences conjugales présenter les symptômes de l’anxiété qui ne disparaissent pas à l’âge adulte.

Toute forme d’instabilité, les ruptures tel que les pertes d’un proche ou les déménagements provoque un sentiment d’insécurité qui provoque l’anxiété. Les événements de vie traumatisant ont les mêmes effets déstabilisants qui augmentent l’anxiété chez l’enfant comme chez l’adulte.

Les différentes formes d’anxiété :

Crise de panique, attaque de panique ou crise d’angoisse

Anxiété généralisée (TAG) 

Manque de confiance en soi et faible estime de soi sont lié à l’anxiété

Anxiété sociale ou phobie sociale et timidité excessive (Anxiété relationnelle)

Anxiété de performance et anxiété sexuelle

Différentes Phobies : phobie simples et spécifique, classées en différents types, parmi elles la phobie scolaire, la phobie d’impulsion, 

Obsessions et compulsions  (Trouble obsessionnel compulsif – TOC)

Syndrome de stress post traumatique (PTSD)

Anxiété de séparation

Stress 

Nervosité 

L’anxiété peut se manifester également sous la forme de troubles psycho-végétatifs, de troubles du sommeil ou de l’appétit. 

Quelles sont les manifestations de l’anxiété ?

L’anxiété peut aussi provoquer des symptômes désagréables et handicapants. L’anxieux est animé par des soucis excessifs qui le poussent aux comportements d’évitement. L’anxiété se manifeste par une hypervigilance. La personne anxieuse a souvent la sensation d’être aux aguets ce qui l’empêche de se concentrer et provoque une irritabilité et les troubles du sommeil. Cela s’accompagne d’une hyperactivité du système nerveux végétatif qui produit un état d’agitation, des insomnies ainsi qu’une myriade de manifestations somatiques neurovégétatives telles qu’une accélération du rythme cardiaque, des tensions musculaires, des contractures douloureuses particulièrement au niveau du dos, des épaules ou des mâchoires, l’envie fréquente d’uriner, « la sensation de « boule dans la gorge », des douleurs articulaires, des grincements de dent, des migraines, des troubles digestifs ou respiratoires, des vertiges et bien d’autres. En fait, un pourcentage élevé de personnes qui consultent pour des problèmes cardiaques, digestifs ou squeleto-musculaires sont effectivement diagnostiquées anxieux.

Comment faire face à l’anxiété ?

Vous n’avez pas à faire face à l’anxiété seul. Vous pouvez obtenir de l’aide d’un thérapeute qualifié.

Comment soigner l’anxiété ?

Dans le traitement de l’anxiété, l’association d’une psychothérapie de soutien psychanalytique avec psychothérapie basée sur la médiation corporelle s’est avérée la plus efficace. L’utilisation ponctuelle des techniques cognitivo-comportementales et notamment de la relaxation sont efficace pour diminuer l’intensité de symptômes.

Le culte de la performance qui règne dans notre société provoque chez des personnes anxieuses un profond sentiment de culpabilité. Ainsi, appréhender des situations qui ne font pas peur aux autres,  ne pas réussir à faire face, fuir au lieu d’affronter courageusement, en perdre l’appétit ou le sommeil… tout cela majore encore le sentiment d’impuissance et diminue la confiance en soi. La psychothérapie modifie la dynamique psychique et en conséquence apaise. Commencer une psychothérapie pour comprendre les mécanismes qui provoquent l’anxiété et atteindre une plus grande sérénité est donc aussi une preuve de courage.

La psychothérapie offre la possibilité d’explorer dans un espace secure, à la fois les causes profondes et les facteurs actuels qui maintiennent l’anxiété à ce niveau trop élevé.

Parallèlement, lors de la psychothérapie, je propose des techniques précises et des outils permettant de modérer l’angoisse.

En quoi consiste la psychothérapie de l’anxiété?

Dans un échange bienveillant avec le psychothérapeute, le patient apprend à exprimer les émotions petit à petit, sans débordement. Avec le soutient et la compréhension que le psychologue apporte, le patient trouve son propre chemin  vers le changement. Le  patient augmente sa capacité à s’apaiser en cas de détresse.

La relaxation thérapeutique peut être proposée notamment en début du suivi afin de permettre d’apaiser les tensions et mieux appréhender les situations stressantes.

Lors de la psychothérapie vous aurez l’occasion de revisiter les expériences émotionnelles de votre passé. Dans le cadre de la relation avec le psychothérapeute, vous pouvez revivre les situations émotionnellement chargées et trouver, grâce à cette expérience émotionnelle correctrice, un soulagement de l’anxiété liée aux angoisses inconscientes issue de votre passé.

Certaines techniques sont plus adaptés à certains patients. Je m’adapte à vos besoins et vos capacités. J’utilise plusieurs techniques et je choisis celles  qui conviennent au mieux à votre situation.

Dans certaines situations, pour soulager rapidement les patients qui en souffrent beaucoup, un traitement pharmacologique de type anxiolytique ou antidépresseurs peut être prescrit par un médecin,  parfois pour un temps limité,  en plus de la psychothérapie.

Quel est le risque si l’anxiété n’est pas soignée?

Si elle n’est pas traitée, l’anxiété peut empêcher d’agir, causer des blocages et entraver la réalisation des projets. L’état anxieux provoque des difficultés dans les relations personnelles ainsi que des problèmes au travail. L’anxiété est aussi souvent la cause des conduites d’addiction aux produits psychotropes (alcool, cannabis, sédatifs, anxiolytiques, somnifères) que les anxieux utilisent pour atténuer l’angoisse. Lorsqu’elle se prolonge, l’anxiété, peut entraîner un épuisement des forces psychiques et une dépression. Elle est également responsable de nombreux symptômes somatiques et contribue au développement des troubles fonctionnels tels que les insomnies ou encore les troubles fonctionnels digestifs et autres affections psychosomatiques.

L’anxiété est la composante principale de plusieurs troubles et affections psychiques.

Elle peut s’exprimer à travers le trouble panique, le trouble obsessionnel compulsif (TOC), les phobies, le trouble de stress post-traumatique (SSPT) ou encore le trouble d’anxiété généralisée (TAG). Dans ce dernier,  l’angoisse est diffuse et omniprésente. Elle se traduit alors par une inquiétude excessive, incontrôlable et quasi constante. Tout se passe comme si la personne anxieuse regardait le monde  à travers des lunettes agrandissantes qui font que les petits problèmes paraissent grands.

Si vous souffrez d’un ou de plusieurs de ces symptômes, la psychothérapie peut vous aider à gérer et à diminuer votre anxiété.

Pour tout renseignement, n’hési tez pas à contacter Maria Hejnar – Psychologue Paris 7

Mise à jour le 14 février 2020

Call Now Button