Soigner les TOC

 

Compulsions

Se laver, nettoyer, ranger, vérifier… un peu, beaucoup, à la folie… 

Quelle est cette force qui nous pousse à répéter ces gestes malgré nous, parfois à l’épuisement ?
soigner-les-toc-compulsions

La personne qui souffre des compulsions se sent contrainte à effectuer un geste ou accomplir un rituel. Elle le fait souvent pour réprimer la pensée obsédante ou pour éloigner la menace. Elle peut le faire aussi pour se rassurer et baisser la tension ou l’angoisse qu’elle ressent. Le geste compulsif ou le mécanisme mental compulsif vise à prévenir l’anxiété, souvent provoquée par la pensée obsédante. Cependant, se laver les mains à répétition, parfois jusqu’au sang, mettre les gants pour éviter un contact physique qui est source d’angoisse ou encore répéter mentalement les formules (rituel mentale) ne sont pas de nature à faire disparaitre la détresse.

Le soulagement qu’apporte le geste ou le rituel compulsif est de courte durée. L’angoisse ne se trouve pas neutralisée, le doute persiste, la menace revient. Compter, répéter mentalement la même phrase ou le même mot, ranger ou nettoyer les objets, vérifier, effectuer un rituel magique, doivent ainsi être sans cesse répétés ce qui amène à l’épuisement psychique. Certains rituels deviennent embarrassants et empêchent la vie sociale. Prendre des mesures excessives pour éviter le contact avec des éléments potentiellement contaminants peut amener à l’isolement. Vérifier à plusieurs reprises que les portes soient fermées, que les appareils électriques soient débranchés provoque des retards à répétition et s’avère handicapant pour la vie professionnelle et sociale.

Quand et comment soigner les compulsions et les obsessions

Tout le monde peut, à certaines périodes de la vie, être ennuyé de manière passagère par une pensée préoccupante itérative et la ruminer anxieusement. De même, il peut arriver à chacun de vérifier, dans le doute, un détail plusieurs fois. Mais ces pensées ou comportements ne prennent pas le pas sur notre quotidien. Penser avec une certaine appréhension à notre vol après une série de catastrophes aériennes ne va pas nous empêcher de partir en vacances.
C’est lorsque ces pensées deviennent récurrentes, lorsque l’on se sent obligé d’accomplir certains gestes de façon répétitive et malgré soi, que l’obsession devient gênante. Il faut alors envisager à se faire aider…pour éviter que les obsessions et les compulsions n’interfèrent avec les activités professionnelles ou scolaire et les relations sociales. Consulter pour évaluer la situation et soigner avant que ces idées ou ces comportements n’entraînent une difficulté à respecter ses obligations professionnelles, sociales, conjugales ou familiales. Avant qu’elles ne deviennent handicapantes. Avant qu’elles n’empêchent de profiter de la vie. Consulter surtout, parce que les obsessions ou les compulsions sont une manifestation de l’anxiété. Il s’agit de l’expression d’une souffrance psychique qui peut être soulagée par une psychothérapie.
Un professionnel pourra évaluer s’il s’agit bien d’un problème de nature névrotique ou si les pensées obsessionnelles ou les compulsions s’inscrivent dans une autre affection psychique. Il pourra alors proposer un traitement adapté à vos besoins.

Traiter les compulsions et les obsessions
Quelle est cette force qui nous pousse à répéter ces gestes malgré nous, parfois à l’épuisement ?
Call Now Button